Les opérateurs débloquent 3 milliards d'euros — Zones blanches

Pourra-t-on téléphoner dans les territoires ruraux les plus reculés en 2020? Julien Denormandie l'assure ce dimanche

Pourra-t-on téléphoner dans les territoires ruraux les plus reculés en 2020? Julien Denormandie l'assure ce dimanche

"Je ne veux pas clouer au pilori les opérateurs, mais leurs investissements passés n'ont pas été suffisants", a déclaré Julien Denormandie, secrétaire d'État auprès du ministre de la Cohésion des territoires dans le JDD.

"Nous sommes parvenus vendredi matin à cet accord avec (les quatre principaux opérateurs), sur proposition de l'Arcep, le gendarme des télécoms", précise le ministre.

"Par cet accord, ils s'engagent à consentir plus de trois milliards d'euros d'efforts financiers", poursuit-il. "Nous allons faire en trois ans ce que nous avons fait jusqu'ici en 15 ans pour déployer la téléphonie mobile!".

L'accord prévoit également un déploiement "massif" de la 4G, a affirmé le secrétaire d'État.

Les opérateurs s'engagent en outre à "couvrir les principaux axes de transport, et notamment les 30 000 km de lignes ferroviaires, lignes de TER comprises", ajoute Julien Denormandie, qui a écarté tout financement de la part de l'État.

L'accord vient d'être annoncé par le gouvernement. En contrepartie de cet investissement, le gouvernement a décidé de renoncer au prochain renouvellement des fréquences, pourtant très lucratif pour l'Etat. La future loi évolution du logement et aménagement numérique comprendra des dispositions visant à accélérer les autorisations d'installation de nouveaux pylônes.

Dernières nouvelles