Les vélos verts Gobee bike quittent Reims

Nord: Le service Gobee bike jette l'éponge à Lille

Les vélos verts Gobee bike quittent Reims

"Ces dernières semaines, le vandalisme et les dégâts causés à notre flotte ont atteint des limites que nous ne pouvons plus surmonter", explique l'entreprise dans un communiqué adressé à ses utilisateurs.

C'est dans une lettre adressée à ses utilisateurs que la société Gobee bike a annoncé la nouvelle ce mercredi 9 janvier: Gobee bike quitte Reims.

Et de conclure: "Nous avons dû affronter la triste réalité que notre vision de la mobilité n'était pas partagée par une minorité déterminée à nuire, et nous ne pouvons plus supporter ni le coût financier, ni le coût moral des réparations".

Après Hong Kong, en avril 2017, le service avait été lancé en grande pompe, le 5 octobre 2017, en France. Aussitôt, de nombreux Rémois l'avait adopté. Les vélos de couleur vert pomme vont pourtant déjà quitter la capitale. Mais très vite, les Gobee bike étaient vandalisés. Selles volées, rayons voilés, cadenas endommagés, vélos vendus sur Le bon coin ou retrouvés dans le canal. les déprédations concernant les bicyclettes sont innombrables. Les deux autres services offrant des vélos en free flaoting (sans station), oBike et Billy Bike, restent d'ailleurs en service. Il suffisait ensuite de le retrouver dans la rue.

À cause du vandalisme qui affecte sa flotte, l'opérateur de vélos en libre-service sans borne se retire de trois villes quelques mois après s'y être implanté. Pour les mêmes raisons.

Dernières nouvelles