Attentat de la rue Copernic. Le parquet fait appel du non-lieu

Des juges d’instruction ont rendu un non-lieu en faveur du Libano Canadien Hassan Diab. Bertrand Guay  AFP

Des juges d’instruction ont rendu un non-lieu en faveur du Libano Canadien Hassan Diab. Bertrand Guay AFP

La justice française a ordonné vendredi la libération immédiate de Hassan Diab, un libano-canadien qui était soupçonné d'avoir participé à l'attentat terroriste de la rue Copernic, à Paris, il y a 37 ans, selon ce que rapportent différents médias locaux. Le parquet annonce qu'il fera appel.

Vous retrouverez au programme du JT de 20H du 12 janvier 2018 des reportages sur l'actualité politique économique, internationale et culturelle, des analyses et rebonds sur les principaux thèmes du jour, des sujets en régions ainsi que des enquêtes sur les sujets qui concernent le quotidien des Français. " Vu les nombreuses divergences qui existent dans ce dossier, ce sera une bonne chose que la cour d'appel tranche ", a relevé l'un de leurs avocats, Eric Morain. Il est depuis incarcéré à l'isolement et va donc sortir de prison grâce à cette ordonnance de non-lieu, signée vendredi 12 janvier par deux juges d'instruction. "Elle consacre la rigueur et l'indépendance des juges d'instruction face à toutes les pressions", ont souligné ses avocats, William Bourdon, Apolline Cagnat et Amélie Lefebvre.

Dernières nouvelles