Attaque de drones contre des objectifs russes — Syrie

Des bases russes en Syrie attaquées par des drones : graves accusation contre la coalition occidentale

Syrie : Attaque de drones contre des objectifs russes

Les rebelles à l'origine d'une attaque au mortier le 31 décembre 2017 contre la base russe de Hmeimim située en Syrie, ont été identifiés et éliminés, d'après le ministère russe de la Défense.

Samedi dernier, des terroristes ont tenté d'attaquer les bases militaires russes de Hmeimim et de Tartous en Syrie avec 13 drones, qui ont été détruits ou capturés par les militaires russes.

"Dix drones chargés d'explosifs se sont approchés de la base aérienne russe de Hmeimim et trois autres de la base de la Flotte russe de Tartous", a déclaré le ministère dans un communiqué cité par les agences de presse russes.

Selon lui, chaque drone ayant participé à l'attaque contre les bases russes portait 10 engins explosifs, d'un poids de 400 grammes chacun et remplis de bouts de métal.

L'attaque n'a occasionné ni blessés ni dégâts. Cette attaque a également endommagé sept appareils de l'aviation russe, dont des Su-24 et des Su-35, certains ayant subi de graves dommages. Des drones ont surveillé en permanence la base des terroristes, a ajouté le ministère.

Malgré une apparence d'assemblage amateur sur les images diffusées par l'armée russe, ses responsables ont assuré que les drones utilisés n'avaient pu être fabriqués "dans des conditions artisanales". Par ailleurs, l'armée israélienne a mené plusieurs frappes aériennes et des tirs de missiles près de Damas, entraînant des dégâts matériels aux alentours d'une position militaire, a annoncé hier un communiqué militaire syrien.

Dernières nouvelles