Macron arrive en Chine par la route de la Soie

Cela représente un montant de 10 milliards d'euros immédiats a précisé le ministre français de l'Economie Bruno Le Maire

"Cela représente un montant de 10 milliards d'euros immédiats, a précisé le ministre français de l'Economie Bruno Le Maire

C'est "un geste répondant à la diplomatie du panda chinoise", a commenté le journal français Le Monde, ajoutant que le choix de Xi'an, ancienne capitale comme point de départ de la visite de Macron a également été évoqué par la presse française comme un signe de soutien à l'initiative chinosie "la Ceinture et la Route", appelée souvent comme "les Nouvelles Routes de la soie" en français.

Dévoilé en 2013, le projet de Nouvelles routes de la soie, doté d'une enveloppe de 124 milliards de dollars, vise à renforcer les échanges entre l'Asie, l'Afrique et l'Europe grâce à des investissements dans des routes, des ports, des voies ferrées, des parcs industriels, etc.

Le président français se rend ensuite à Pékin où il restera jusqu'à mercredi.

Le président Macron et sa femme Brigitte ont profité de l'occasion pour visiter le mausolée de l'empereur Qinshihuang et sa célèbre armée de terre cuite.

Pour sa première visite en Chine, le président français Emmanuel Macron a salué hier les nouvelles routes de la Soie, projet colossal d'infrastructures cher au président Xi Jinping, tout en le mettant en garde contre le risque d'une "nouvelle hégémonie". "La Chine et la France sont deux grands pays avec une histoire glorieuse", a lancé le président chinois en souhaitant la bienvenue à son hôte, se félicitant qu'il ait choisi la Chine pour son premier voyage en Asie. Il doit visiter la Cité interdite, rencontrer le président de l'Assemblée nationale populaire et le premier ministre avant de participer à la signature d'accords et de contrats, puis d'être reçu pour un dîner d'État. "L'avenir a besoin de la France, de l'Europe et de la Chine". M. Macron est accompagné par une délégation de plus de 50 chefs d'entreprise.

Paris et Pékin ont cependant des points de friction. La France, qui souffre d'un déficit commercial de 30 milliards d'euros avec la Chine, veut "rééquilibrer" la relation et prône une réciprocité dans l'ouverture des marchés entre l'Union européenne (UE) et la Chine.

Les présidents Macron et Xi ont eu un premier entretien informel, lundi, à Pékin. Mais Emmanuel Macron a assorti son ralliement d'un avertissement.

Concernant ce volet climat, le journal l'Opinion a indiqué qu'"en visite en Chine ce lundi, Emmanuel Macron a fait de la bataille climatique une priorité internationale et a expliqué que la Chine y joue un rôle majeur (.) Il a posé les bases d'une alliance forte avec la Chine concernant les problèmes climatiques".

La question des droits de l'Homme sera abordée en privé, a assuré l'Elysée. Dans un communiqué, l'association Human Rights Watch demande à M. Macron de réclamer "publiquement" à Xi Jinping des améliorations sur ce front et de soulever notamment le cas de Liu Xia, la veuve du prix Nobel de la paix Liu Xiaobo décédé l'an dernier, après huit ans de détention pour avoir réclamé des réformes démocratiques en Chine. Mme Liu reste de facto assignée à résidence sans avoir jamais été poursuivie officiellement.

Dernières nouvelles