La justice française ouvre une enquête contre Apple pour "obsolescence programmée"

Apple devices

Peter Kneffel- DPA- AFP

Le parquet de Paris a ouvert, le vendredi 5 janvier dernier, une enquête préliminaire visant Apple, afin d'étudier des soupçons "d'obsolescence programmée" sur des produits iPhone.

Apple avait reconnu, mercredi 20 décembre, brider volontairement le processeur de vieux modèles d'iPhone 6 et d'iPhone 7.

Ouverte le vendredi 5 janvier et visant notamment des faits de "tromperie", l'enquête a été confiée au service national des enquêtes de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) de France, a indiqué la radio Franceinfo. "Apple a mis en place une stratégie globale d'obsolescence programmée en vue d'augmenter ses ventes", faisait valoir l'association.

Le groupe américain, qui commercialise chaque année un nouveau modèle de son téléphone vedette, avait révélé qu'il bridait volontairement les performances du téléphone après un certain temps dans le but "de prolonger la durée de vie" de celui-ci.

Dernières nouvelles