Le Conseil d'État valide l'arrêt des soins d'une adolescente en état végétatif

Le Conseil d'État valide l'arrêt des soins d'une adolescente en état végétatif

Le Conseil d'État valide l'arrêt des soins d'une adolescente en état végétatif

Le Conseil d'Etat a décidé, vendredi 5 janvier, de valider l'arrêt des soins d'Inès, 14 ans, préconisée par l'équipe médicale qui la suit à l'hôpital de Nancy qui n'entrevoir aucun espoir pour elle de se réveiller. Inès est plongée dans un état végétatif depuis juin. Pour le porte-parole du Conseil d'Etat, Xavier Domino, la décision des médecins "répond aux exigences prévues par la loi".

Ce dernier a validé l'arrêt des traitements de la jeune fille, en accord avec les médecins du CHU de Nancy, qui jugent qu'en "l'état de la science médicale, la poursuite des traitements est susceptible de caractériser une obstination déraisonnable". Les experts ont aussi affirmé qu'elle se trouve dans " un état végétatif persistant, incapable de communiquer avec son entourage ". Lors de l'audience fin décembre, la mère avait appelé à dire non à "un crime " en se basant sur ses convictions religieuses. "Il appartiendra au médecin compétent d'apprécier, compte tenu de l'ensemble des circonstances de l'espèce, si et dans quel délai la décision d'arrêt de traitement doit être exécutée".

Une décision qui va à l'encontre de la volonté des parents de la jeune fille. Atteinte d'une maladie neuromusculaire auto-immune, Inès est hospitalisée depuis juin au CHRU de Nancy à la suite d'une crise cardiaque.

Dernières nouvelles