Tesla : toujours des difficultés de production pour la Model 3

Elon Musk fondateur de Tesla

Tesla : toujours des difficultés de production pour la Model 3

"Je suis un peu fâché avec les échéances et les objectifs", avait depuis longtemps, reconnu Elon Musk, patron de Tesla (et de Space X). L'objectif initial de 10 000 avait déjà été réduit, l'été dernier, à 5 000 pour la fin décembre 2017 puis 5 000 pour la fin mars 2018, en novembre dernier.

Encore une nouvelle qui devrait décevoir les investisseurs: Tesla a repoussé mercredi son objectif de production de la Model 3. Cette voiture avec laquelle il veut conquérir le grand public avait alimenté la flambée de l'action en Bourse en 2017.

"Nous avons fait des progrès importants concernant les goulots d'étranglement", explique Tesla.

Compte tenu des problèmes rencontrés par la Model 3, on peut affirmer que Tesla a encore une sacrée marge de manœuvre devant lui et, par conséquent, on s'attend à une année 2018 encore plus réussie. "Le nombre de Model 3 livrées à des clients qui ne sont pas salariés de l'entreprise croît à grande vitesse [.] Notre cadence de production progresse fort en ce moment".

"Nous avons produit autant de Model 3 depuis le 9 décembre que sur plus de quatre mois cumulés depuis le début de la production", développe le constructeur des véhicules électriques qui dit préférer se concentrer sur "la qualité" et "l'efficacité".

Vendue 35.000 dollars (environ 29.000 euros), la Model 3, dont le carnet de commandes est plein, revêt une importance capitale pour Tesla puisqu'elle doit lui permettre d'atteindre les 500.000 ventes en 2018.

Les espoirs reposant sur le Modèle 3 ont permis à Tesla de ravir brièvement, en avril, à General Motors (GM) la couronne de premier groupe automobile américain par capitalisation boursière.

Lors du quatrième trimestre 2017, le groupe automobile a livré 1.550 Model 3, bien en deçà de l'objectif de 5.000 arrêté depuis novembre.

Dernières nouvelles