Entre Erdogan et Macron, des valeurs divergentes mais des intérêts convergents

Erdogan à Paris De quoi sera fait le discours élyséen

Entre Erdogan et Macron, des valeurs divergentes mais des intérêts convergents

La coopération entre la France et la Turquie est "d'une importance vitale" pour la paix mondiale, a estimé vendredi le président turc Recep Tayyip Erdogan avant son départ pour Paris où il devait s'entretenir avec son homologue français Emmanuel Macron.

La visite sera courte - une journée - mais elle est de la plus haute importance. "À cet égard, je me réjouis de constater que la France, qui a joué un rôle pionnier dès le début des négociations d'adhésion de la Turquie à l'Union européenne, maintient, aujourd'hui encore, une position constructive vis-à-vis de notre adhésion". Paris l'assure toutefois: lors de cette visite, la question des droits de l'homme ne sera pas oubliée.

En froid avec Angela Merkel et Donald Trump, Recep Tayyip Erdogan déjeune vendredi à l'Élysée à la table d'Emmanuel Macron. Nos relations avec ce pays remontent à plus de six siècles. "En se rapprochant de la France, pays majeur de l'UE, la Turquie tente de donner un nouvel élan à sa candidature européenne, surtout à un moment où le pays rencontre de nombreuses difficultés au Moyen-Orient (Syrie, Irak), et connaît des tensions diplomatiques avec les États-Unis", analyse Jana Jabbour, docteur associée au Ceri-Sciences Po, auteur de La Turquie, l'invention d'une diplomatie émergente (CNRS, 2017).

Le président turc a ajouté que les purges allaient continuer dans les semaines et les mois à venir: " Ce n'est pas encore fini, il y a encore un nombre très sérieux au sein de l'appareil d'État de terroristes de l'organisation de Fetlullah Gülen (...) En restant dans le cadre du droit, nous condamnerons autant de personnes qu'il sera nécessaire de condamner.

Et de poursuivre: " La France est l'un de nos plus importants partenaires économiques.

Dernières nouvelles