Guillaume Pepy s'explique sur les incidents à répétition — SNCF

Wifi SNCF

Guillaume Pepy président de la SNCF a promis que les RER B et D seront connect

"Nous allons y travailler toute l'année", a-t-il surenchéri.

Guillaume Pépy était interrogé sur l'accident de Millas, qui a fait 6 victimes le 14 décembre dernier, ce mardi matin sur RMC/BFMTV. Je comprends que les voyageurs ne comprennent pas ces incidents et leurs répétitions. "Mais ils ne doivent pas remettre en cause la confiance des usagers dans le train".

Pour Guillaume Pépy, les retards à répétition s'expliquent en grande partie par l'insuffisance des investissements dans le réseau classique. Cette année, au total 5,2 milliards d'euros sont prévus pour "la maintenance et la modernisation" du le réseau ferroviaire français, âgé de plus de 30 ans en moyenne, a-t-il précisé. "L'État avait lancé beaucoup de chantiers". "Ils sont largement dus à des retards dans l'investissement sur ce réseau classique".

Parmi les projets qui devraient aboutir en 2018, Guillaume Pepy a cité "l'arrivée de 135 trains neufs", ou encore la mise en place de "portails anti-fraude". Par ailleurs, le nombre de TGV low cost OuiGo va être doublé, et ces derniers vont enfin partir de certaines gares parisiennes, comme de Paris-Montparnasse, et aussi "probablement de la gare de Lyon et la gare de l'Est". Leur but? Empêcher tout non-détenteur d'un billet d'accéder au train. Le président de la SNCF est attendu en début de semaine prochaine dans le bureau d'Elisabeth Borne pour faire le point après les incidents du mois de décembre. "C'est logique que les dirigeants qui ont subi des coups durs viennent s'expliquer devant leur actionnaire", l'État, décrypte un cadre du groupe public, un brin perplexe devant l'emballement des médias et des réseaux sociaux.

La ministre leur a rappelé des dysfonctionnements importants: la panne informatique qui est survenue à la Gare Montparnasse, le 3 décembre 2017, et la panne d'alimentation électrique du 26 décembre à la Gare Saint-Lazare, responsable du blocage des trains. "(.) La SNCF ne s'est pas exprimée et ne s'exprimera pas sur les causes de cet accident", a-t-il déclaré.

Dernières nouvelles