Ce n'est pas fini — Harcèlement sexuel

Harvey Weinstein

AFP Harvey Weinstein

Eva Longoria, Cate Blanchett, Natalie Portman et 300 autres femmes travaillant dans le milieu du cinéma et du théâtre ont décidé d'agir après la vague de révélations déclenchée par l'affaire Weinstein. Les 300 femmes signataires s'adressent à "toutes les femmes employées dans l'agriculture", "à toutes les femmes de ménage", "à toutes les concierges prises au piège la nuit dans un immeuble", "à toutes les serveuses palpées par un client", "à toutes les travailleuses dans les usines", "à toutes les employées de maison ou aides à domicile", "à toutes les immigrées sans papiers poussées au silence", et à "toutes les femmes dans tous les domaines professionnels qui sont l'objet d'indignité et de comportements agressifs". "Souvent, le harcèlement persiste parce que les harceleurs ne payent jamais les conséquences de leurs actes", explique le groupe dans une "lettre de solidarité" sur son site, également publiée sur une pleine page dans le New York Times et dans le journal en langue espagnole La Opinion.

Le projet propose à toutes ses "sœurs" de leur apporter un soutien financier dans leurs procédures légales. Ainsi "Time's Up" disposera d'un fond de 13 millions de dollars de dons pour aider les femmes défavorisées à se protéger.

Dans le sillage de l'affaire Weinstein, une avalanche d'accusations d'agressions sexuelles ont provoqué la chute de personnages influents dans le monde du spectacle, des médias et de la politique et ont conduit entreprises et administrations à revoir leurs règlementations antiharcèlement.

Le projet, intitulé Time's Up ("c'est fini"), est destiné à toutes les personnes n'ayant pas les moyens financiers de se défendre en justice. "Nous nous engageons également à continuer à pousser pour de réels changements dans notre propre domaine, afin de faire de l'industrie du show-business un endroit sûr et équitable pour tous", ajoute la lettre.

La lettre invite les actrices présentes sur le tapis rouge des Golden Globes le 8 janvier prochain à porter du noir pour sensibiliser le public à leur cause et mettre en lumière le projet "Time's Up".

Dernières nouvelles