Auto. La part du diesel sous les 50%, une première depuis 2000

Top 50 des constructeurs qui ont le plus vendu en 2017 en France

Top 50 des constructeurs qui ont le plus vendu en 2017 en France

L'année 2017 se conclut par ailleurs par une nouvelle érosion de la part du diesel, qui est tombée à 47,3% des immatriculations de voitures particulières neuves en cumulé sur douze mois, passant ainsi sous la barre symbolique des 50% pour la première fois depuis l'an 2000.

Le chiffres du Comité des constructeurs français d'automobiles (CCFA) pour le mois de décembre montrent pourtant un léger tassement des immatriculations neuves: 193 000 véhicules le mois dernier, soit mille de moins qu'au même mois de 2016.

Feu vert pour le marché automobile français. Si les chiffres sont légèrement à la baisse par rapport à décembre 2016 (-0,5%), le nombre de jours ouvrés, inférieurs en 2017, est certainement en cause.

À son plus haut en 2012, la part du diesel représentait les trois quarts des ventes, avant de dégringoler.

Après les scandales à répétition qui ont frappé les constructeurs automobiles, à commencer par l'Allemand Volkswagen, accusé d'avoir truqué ses moteurs, le diesel est très critiqué pour ses piètres performances environnementales, notamment les émissions d'oxydes d'azote (NOx). PSA, qui bénéficie toujours de l'apport des ventes d'Opel racheté l'été dernier, est le premier constructeur sur le marché français, il en détient 30%.

Les immatriculations de Peugeot ont augmenté de 9,2 % et celles de Citroën de 3,3 %.

En novembre, les immatriculations avaient bondi de 10,3%, accumulant d'ores et déjà une progression de 5,3% depuis le début de l'année, tirées surtout par l'embellie des perspectives économiques et l'engouement pour les nouveaux SUV que proposent désormais presque toutes les marques. Renault a vu ses ventes augmenter de 3,08 % sur l'année.

Champion de l'hybride, le japonais Toyota en est le principal bénéficiaire.

Parmi tous les constructeurs automobiles, les constructeurs français sont ceux qui tirent le mieux leur épingle du jeu, avec une progression globale de 6,7 %, contre 2,4 % seulement pour les constructeurs étrangers.

Dernières nouvelles