Un randonneur survit en creusant un trou dans la neige — Isère

Les lacs Robert en Isère

Les lacs Robert en Isère

Une randonnée à ski aurait pu se terminer en tragédie. Il a été retrouvé en légère hypothermie et évacué vers le CHU Grenoble-Alpes pour contrôler son état de santé.

Ce même secouriste a passé la nuit en montagne et il décrit des conditions dantesques. "Il a alors compris qu'il allait devoir se débrouiller seul parce qu'il serait très difficile de le localiser", a confié au Dauphiné libéré un secouriste du peloton de la gendarmerie de haute montagne (PGHM). Il souhaitait rejoindre les lacs Robert. Malheureusement, ce dernier s'est déchargé, l'isolant des secours.

Dès qu'un créneau météo le permettra, une rotation va être tentée par un équipage de la Sécurité civile pour déposer une équipe du PGHM au plus près du col de l'Infernet, afin de soustraire les secouristes aux dangers d'une progression terrestre jusqu'à la zone où le randonneur en perdition pourrait se trouver. Ne les voyant pas venir, la nuit tombant et le froid glaçant se faisant ressentir, l'individu a creusé un trou dans la neige pour s'y réfugier.

6H. Les gendarmes du PGHM de l'Isère ont reçu l'appel, hier vers 16 heures, d'un homme de 37 ans qui s'était égaré sur les hauteurs de Chamrousse.

En vacances à la montagne, le trentenaire s'était perdu dans des conditions climatiques difficiles, mercredi.

Des secouristes ont aussitôt été déployés dans les secteurs de l'Arselle, du lac Achard et des lacs Robert mais les conditions météorologiques les ont obligé à faire demi-tour à 21h30, avant d'avoir pu retrouver le randonneur.

Dernières nouvelles