Pour Pékin, Washington s'accroche à la mentalité de la guerre froide

La Chine et la Russie œuvrent contre les intérêts américains selon la Maison-Blanche

La Maison Blanche publie lundi un document incisif envers Pékin et Moscou. @ NICHOLAS KAMM AFP

Donald Trump a décliné lundi soir son célèbre slogan "L'Amérique d'abord" en présentant sa "stratégie de sécurité nationale" marquée par l'envoi de signaux parfois contradictoires à l'attention de la Chine et la Russie.

Le porte-parole chinois a déclaré que la paix et le développement sont les thèmes du présent et l'aspiration commune de tous. Manœuvres d'intimidation de part de la Russie, terrorisme, guerre économique avec la Chine, le président américain se contente de réaffirmer son soutien aux capitales européennes... tout en leur rappelant d'assumer leurs responsabilités, particulièrement à l'égard de l'OTAN.

Pour Beijing et Washington, la coopération mène à des résultats gagnant-gagnant alors que la confrontation aboutit à des pertes mutuelles, a expliqué le porte-parole, ajoutant que les Etats-Unis feraient mieux de s'habituer au développement de la Chine et de l'accepter. - Contraste - Même tonalité du côté de Moscou, accusé par Washington de créer des divisions avec les alliés et partenaires de Washington.

MOSCOU, 19 décembre (Reuters) - Le Kremlin s'est dit en désaccord avec l'idée que la Russie représentait une menace pour les Etats-Unis, a déclaré mardi le porte-parole de la présidence, Dmitri Peskov, après la présentation par Donald Trump de sa nouvelle stratégie.

Le Kremlin garde aussi peut-être en mémoire les deux conversations téléphoniques qui ont eu lieu la semaine dernière entre Donald Trump et Vladimir Poutine. "Dans le même temps, elle ne renoncera jamais à ses droits et intérêts légitimes", a répliqué la porte-parole de Pékin. Les relations entre les deux hommes sont scrutées à la loupe aux Etats-Unis où le procureur spécial Robert Mueller enquête sur une éventuelle collusion entre des proches de M. Trump et Moscou lors de l'élection présidentielle de 2016.

"Nous estimons que les États-Unis doivent renoncer le plus vite possible aux tentatives de déformer les intentions stratégiques de la Chine, ainsi qu'abandonner leurs concepts dépassés, comme leur mentalité de guerre froide et leur jeu à somme nulle", a indiqué Mme Hua, commentant la nouvelle stratégie américaine de sécurité nationale dévoilée la veille.

Le rapport sur la stratégie de sécurité nationale estime également que l'arsenal nucléaire russe est "la plus importante menace existentielle pour les Etats-Unis". "Tout en reconnaissant certains points positifs au rapport, comme cette " volonté " de Washington de " coopérer avec la Russie dans les domaines où cela correspond aux intérêts des Américains ".

Dernières nouvelles