Plainte contre Lactalis lundi — Lait contaminé

Salmonelles : cinq nouveaux lots de laits en poudre Lactalis retirés du marché

Salmonelles. Lactalis rappelle cinq nouveaux lots de lait infantile

Une employée de pharmacie retire de la vente du lait infantile Lactalis suspecté d'être contaminé par la salmonelle, à Anglet, le 11 décembre 2017.

Après le retrait-rappel de 600 lots dimanche dernier, la DGCCRF (Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes) confirme qu'il y a trois jours Lactalis a demandé le retrait de cinq nouveaux lots de lait en poudre, fabriqué sur le site mayennais de Craon. "Ces cinq lots n'apparaissaient pas dans les fichiers que nous avait transmis Lactalis le weekend dernier, fichiers sur le fondement desquels a été pris l'arrêté ministériel de retrait-rappel", a affirmé la DGCCRF (Répression des fraudes). Tandis que le ministère de l'Économie et des Finances avait publié une liste de 620 lots de laits infantiles faisant l'objet d'un rappel en France et à l'étranger pour des risques de salmonellose, il étend sa liste à 625 lots, puisque cinq lots supplémentaires sont rappelés ce samedi 16 décembre.

Une première plainte contre le groupe Lactalis doit être déposée lundi suite à un nouveau rappelle de lait infantile qui pourrait être contaminé par des salmonelles.

De son côté, un porte-parole de Lactalis affirme que "les cinq lots faisaient partie de la liste officielle que l'on avait transmise à la DGCCRF". "Ce ne sont pas des nouveaux lots, ce sont des lots qui étaient déjà concernés dans la période", a ajouté Lactalis.

Il s'agit des produits premier âge, second et troisième âge de la marque Picot Picogest. "Le grand public n'était pas informé du danger potentiel de ces cinq lots, ce qui est inquiétant et désastreux en termes d'information". Pour non-assistance à personne en danger et mise en danger de la vie d'autrui.

Il s'agira de la première plainte dans cette affaire.

Dernières nouvelles