Coupe du Monde 2018 : pourquoi la Fifa menace d'exclure l'Espagne ?

Mondial 2018 l'Espagne menacée d'exclusion par la FIFA

Un mondial sans Espagne ?

Mais le Conseil, dépendant du gouvernement espagnol, a appelé en faveur d'une nouvelle élection d'un président à la tête de la fédération. En poste depuis 1988 et réélu en mai, Angel Maria Villar (67 ans) a été suspendu un an par ce Conseil et mis en examen pour des soupçons de corruption. En effet, ce vendredi après-midi, la Cadena Ser a révélé sur ses ondes que la FIFA aurait menacé la sélection ibérique d'une exclusion claire et nette pour la prochaine Coupe du monde.

"La FIFA a envoyé récemment une lettre à la RFEF pour faire part de sa préoccupation par rapport à la situation que traverse la fédération", a déclaré la FIFA dans un communiqué transmis à l'AFP, confirmant des informations du quotidien El Pais. Les élections pour la présidence de la Fédération espagnole. Depuis le CSD est intervenu dans le processus des nouvelles élections à la fédération ce qui n'a pas manqué de déplaire à la FIFA.

Selon l'article 13 des statuts de la Fifa, les membres ont l'obligation de diriger leurs affaires en toute indépendance et veiller à ce qu'aucun tiers ne s'immisce dans leurs affaires.

Toutes les fédérations membres doivent administrer leurs affaires de manière indépendante.

La FIFA considère cette initiative comme étant une ingérence du gouvernement dans la gestion du football local.

Le prochain Mondial sans l'Espagne?

"Personne n'exclura l'Espagne", a réagi Juan Luis Larrea, président de la Fédération espagnole depuis la suspension de Villar. D'ailleurs, la Roja avait déjà été menacée d'une même sanction pour l'Euro 2008 suite à la volonté du gouvernement de fixer son propre calendrier pour l'élection à la présidence de la RFEF. La FIFA tranchera prochainement la question...

Dernières nouvelles