Un attentat islamiste contre Theresa May déjoué — Royaume-Uni

La Première ministre britannique Theresa May devant le 10 Downing Street à Londres le 18 avril 2017 Daniel LEAL-OLIVAS

La Première ministre britannique Theresa May devant le 10 Downing Street à Londres le 18 avril 2017 Daniel LEAL-OLIVAS

Ils projetaient de "faire sauter les portes de Downing Street".

Un homme de 20 ans accusé d'avoir préparé un attentat contre la Première ministre Theresa May a été présenté mercredi à la justice britannique.

Selon la chaîne télévisée Sky News, la première à avoir rapporté l'information, la menace était jugée tellement sérieuse que le directeur général du MI5, les services de renseignement intérieurs, en a informé le conseil des ministres. Ils ont été arrêtés le 28 novembre et doivent comparître devant le tribunal aujourd'hui.

Les deux terroristes envisageaient de faire exploser une bombe dissimulée dans un sac et d'actionner leur ceinture bourrée d'explosifs une fois à l'intérieur de la résidence en aspergeant les lieux d'un gaz hautement toxique pour tuer Theresa May. D'après Sky News, cela faisait plusieurs semaines que Scotland Yard et la police du comté des West Midlands enquêtaient sur ce projet d'attentat. La police londonienne a déclaré que les suspects avaient "l'intention de commettre des actes de terrorisme", et qu'ils avaient "adopté une conduite dans le but de réaliser cette intention".

La police londonienne a confirmé l'arrestation des deux hommes dans un communiqué, sans mentionner la cible de ce complot qui a été déjoué par les services antiterroristes.

Selon les informations du journal The Independent, le patron du MI5, Andrew Parker, a annoncé le 5 décembre au gouvernement britannique que neuf attaques terroristes avaient été déjouées durant l'année 2017.

Un attentat visant la première ministre britannique aurait été déjoué. Plus de 20 000 autres ont déjà fait l'objet d'une enquête pour terrorisme dans le passé.

Dernières nouvelles