L'officier de sécurité de Muriel Pénicaud s'est suicidé

Pénicaud dit sa

Fait-divers Pénicaud dit sa"très profonde tristesse après le suicide d'un de ses officiers de sécurit

Muriel Pénicaud, ministre du Travail, a exprimé sa "très profonde tristesse" après le suicide d'un de ses officiers de sécurité, mardi dans un communiqué. Selon toujours le même communiqué, "Ses pensées, ainsi que celles de son cabinet, vont à l'épouse, aux enfants et aux proches de Xavier ainsi qu'à ses collègues". Selon une source proche du dossier citée par L'Express, l'officier de sécurité "s'est suicidé en début d'après-midi devant la gendarmerie à Rozay-en-Brie en Seine-et-Marne".

Il n'était pas en service, a précisé Dominique Laurens, la procureure de la République de Meaux, confirmant une information de Closer.

Le garde du corps, père de deux enfants, a laissé une lettre expliquant son geste.

Un drame qui relance le débat sur le mal-être des membres des forces de l'ordre. Le 24 novembre dernier, le ministère de l'Intérieur évoquait 62 suicides parmi les forces de l'ordre depuis le début de l'année 2017: 46 chez les policiers et 16 chez les gendarmes.

La moyenne des suicides dans la police sur les dix dernières années, s'établit à 43,2.

Dernières nouvelles