Al-Quds : Mohammed VI ne décolère pas contre Donald Trump

Le Roi Mohamed VI du Maroc écrit une lettre à Trump pour le mettre en garde

Pressions arabo-musulmanes sur Donald Trump

Le président américain Donald Trump a annoncé hier que l'ambassade américaine va être transférée à Al Qods, reconnaissant ainsi la ville comme capitale d'Israël. "Il a exprimé la profonde préoccupation de l'Autorité palestinienne quant à ses conséquences graves sur le processus de paix au Moyen Orient et sur la sécurité et la stabilité dans la région", peut-on lire.

Il a cet égard exhorté l'ensemble des pays arabes et musulmans à adopter les positions de SM le Roi et à transmettre des messages clairs à Washington et à la communauté internationale, qui doit assumer toute sa responsabilité et exercer des pressions sur l'administration américaine pour revenir sur sa décision.

La prochaine annonce américaine constitue une violation flagrante du droit international, des résolutions du Conseil de sécurité et de la quatrième Convention de Genève, indique le document. Un message du cabinet royal indiquait qu' " en tant que Souverain du Royaume du Maroc, Amir Al-Mouaminine et Président du Comité Al Qods issu de l'Organisation de la Coopération Islamique, a réitéré la solidarité forte et constante du Royaume avec le Peuple palestinien frère dans la défense de sa cause juste et de ses droits légitimes, notamment concernant le statut d'Al Qods Al-charif ".

Lors de cette réunion, le ministre a rappelé les initiatives et contacts intenses entrepris par le Souverain suite aux informations faisant état de l'intention des Etats-Unis de reconnaître Al-Qods comme capitale d'Israël et d'y transférer son Ambassade.

Dernières nouvelles