L'UE espère se doter d'une liste noire des paradis fiscaux

17 pays dont la Tunisie sur la liste noire des

17 pays dont la Tunisie sur la liste noire des"paradis fiscaux"! Mardi 5 Décembre 2017 @ 16:33 Noure

Les 28 ministres des Finances de l'Union Européenne (UE) sont réunis aujourd'hui mardi 5 décembre pour se doter une liste noire d'environ 20 noms de paradis fiscaux opérant hors de leurs frontières.

Selon une source diplomatique, les 17 pays qui figurent sur la liste noire sont les suivants: Bahreïn, Barbade, Corée du Sud, Émirats Arabes Unis, Grenade, Guam, Îles Marshall, Macao, Mongolie, Namibie, les Palaos, Panama, Samoa, les Samoa américaines, Sainte Lucie, Trinité-et-Tobago et Tunisie. L'Union a choisi d'exclure d'emblée les pays européens de cette liste: ils sont déjà censés se conformer au droit de l'UE en matière de lutte contre l'évasion et la fraude fiscales.

Parallèlement à la liste noire une liste grise de 47 pays a été rendue publique.

"Il ne faut pas sous-estimer l'efficacité d'une liste noire", a de son côté déclaré le ministre luxembourgeois des Finances, à Bruxelles. Les 28 doivent s'entendre à l'unanimité sur le nom des pays "blacklistés". Il n'est pas acceptable non plus à ses yeux que les États membres de l'UE aient été d'emblée exclus du processus de liste noire, alors que les Pays-Bas, l'Irlande, Malte, le Luxembourg et Chypre ne respectent pas les critères demandés aux pays tiers.

Dans trois mois, le cas des pays frappés par les récents ouragans dans les Caraïbes - qui avaient bénéficié d'un sursis - sera rééxaminé et dans six mois " il faudra s'assurer du suivi des engagements", a-t-il précisé. "Ces sanctions, c'est aussi une question de crédibilité pour l'Union européenne", a-t-il insisté.

La liste noire doit être régulièrement actualisée.

- Le troisième: mettent-elles en oeuvre ou pas les mesures de l'OCDE contre l'optimisation fiscale agressive?

Dernières nouvelles