Emmanuel Macron attendu ce mercredi en Algérie

Macron en visite à Alger pour

Emmanuel Macron à Alger: Une visite dans un pays en proie à l'incertitude

Emmanuel Macron "n'oubliera pas l'économie", a fait savoir hier l'Élysée. C'était une promesse lors de sa compagne électorale.

" Ma volonté est de porter une vision ouverte, dynamique et d'avenir pour donner plus de densité au partenariat entre l'Algérie et la France", avait-il déclaré, relevant que les relations entre les deux pays se sont améliorées au cours de ces deux dernières années, notamment après 2012 suite à la visite effectuée en Algérie par le président français, François Hollande, formulant, par la même occasion, le souhait de " renforcer les relations consulaires, scientifiques, culturelles et linguistiques entre les deux pays pour former une élite sur le plan académique ". Après avoir qualifié, alors qu'il était candidat, la colonisation de crime contre l'humanité, Macron est attendu sur la question de la mémoire tant en France qu'en Algérie.

"L'Algérie possède une double frontière décisive pour la France, l'une sur la Méditerranée, l'autre sur des pays aussi cruciaux que le Mali, le Niger, la Libye et la Tunisie, signale l'historien et président du musée de l'Immigration Benjamin Stora, qui sera du voyage".

Le président français qui sera accompagné du ministre de l'Europe et des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, et du ministre de l'Action et des Comptes publics, Gérald Darmanin, sera accueilli à l'aéroport par le président du Conseil de la nation, Abdelkader Bensalah et devrait s'entretenir avec le premier ministre Ahmed Ouyahia et le chef d'Etat-major, Gaid Salah avant d'être reçu par le chef de l'État Abdelaziz Bouteflika. Pour la présidence française, le séjour de Macron à Alger constituera une nouvelle halte dans les relations entre Alger et Paris " appelées à se développer davantage ".

Une dizaine de médias français, dont Le Monde, Le Figaro, Libération, Mediapart et Quotidien, n'ont pas reçu de visas pour couvrir le déplacement d'Emmanuel Macron mercredi en Algérie, a-t-on appris mardi auprès de l'Elysée qui a indiqué mettre tout en oeuvre pour que "tout le monde parte". "Bouteflika est toujours aux commandes sur ces sujets-là, la politique africaine de l'Algérie, c'est lui".

Dernières nouvelles