Mort de Jean d'Ormesson: Quels souvenirs gardez-vous de lui?

Jack Lang :

France : mort de l'écrivain et académicien Jean d'Ormesson

Sa fille, qui a annoncé son décès ce matin affirmait qu'il disait souvent "Je partirai sans avoir tout dit". "Il nous laisse de merveilleux livres".

Auteur de plus de 40 romans, Jean d'Ormesson a publié plusieurs grands succès littéraires de la deuxième moitié du XXème siècle comme "Au plaisir de Dieu " (1974) ou encore "Jean qui grogne et Jean qui rit " (1984).

"L'œil, le sourire, les mots de Jean d'Ormesson nous manquent déjà", a conclu le président.

Il a reçu dans sa vie de nombreuses distinctions à l'image de la Grand-croix de la Légion d'honneur (2014), Officier de l'ordre national du Mérite ou encore Commandeur de l'ordre des Palmes académiques. Il avait une révolte de jeune homme, il était resté jeune homme jusqu'au bout. Il nous laisse ses livres mais il va nous manquer. En 1975, ses positions sur la guerre du Viêt-Nam lui valent notamment d'être épinglé par Jean Ferrat dans sa chanson Un air de liberté: "Ah monsieur d'Ormesson/ vous osez déclarer/ Qu'un air de liberté/ Flottait sur Saïgon/ Avant que cette ville s'appelle Ville Ho-Chi-Minh". Il est né dans le 7ème arrondissement de Paris le 16 juin 1925. Et, dès la parution de Du côté de chez Jean en 1959 (son deuxième roman), il adopte vis-à-vis de son œuvre une distance souriante qui le suivra jusqu'à son dernier livre. A sa manière il a révolutionné la docte assemblée.

Membre de l'Académie française, il a oeuvré pour faire accepter Marguerite Yourcenar dans ce club très fermé et très masculin. En 2016, il signe son autobiographie, Je dirai malgré tout que cette vie fut belle.

Dernières nouvelles