" "Pyongyang accuse " L'exercice Vigilant Ace " de Washington et Séoul — Corée du Nord

Trump annonce de nouvelles sanctions majeures contre la Corée du Nord

Pyongyang célèbre en grande pompe son tir

La Corée du Sud et les Etats-Unis ont lancé lundi de vastes exercices militaires aériens, les plus importants de leur collaboration à ce jour, et ce moins d'une semaine après un nouvel essai de missile de la Corée du Nord qui a ravivé les tensions dans la région. La manoeuvre est qualifiée par le Nord de "provocation totale". Cet entraînement aérien annuel baptisé "Vigilant ACE " mobilise cette année environ 230 avions, dont six chasseurs furtifs américains de type F-22, six de type F-35A, ainsi qu'un groupe de bombardiers stratégiques américains B-1B Lancer.

Le porte-parole du Comité pour la réunification pacifique de la patrie de la Corée du Nord a dénoncé dimanche les exercices conjoints comme étant des manœuvres de guerre nucléaire à grande échelle contre le Nord. La Corée du Nord a affirmé mercredi avoir réalisé son objectif, devenir un Etat nucléaire, après avoir testé avec succès un nouveau missile intercontinental qui met "la totalité du continent américain" à sa portée.

Les manoeuvres conjointes sont organisées cinq jours après le tir par le Nord d'un missile balistique intercontinental (ICBM) capable de frapper selon lui n'importe quel site du territoire continental des Etats-Unis.

Dans ce contexte de tensions, un influent sénateur américain, Lindsey Graham, a estimé que le spectre d'une "guerre préventive" se rapprochait. "S'il y a un test nucléaire souterrain, il faudra se préparer à une réponse très sérieuse de la part des Etats-Unis", a mis en garde M. Graham sur la chaîne américaine CBS. "Chaque test de missile, chaque test souterrain d'une arme nucléaire veut dire que le mariage (d'un missile et d'une tête nucléaire) est plus probable", a ajouté le sénateur.

Au cours du week-end, le conseiller à la sécurité nationale de Donald Trump, le général HR McMaster, a notamment, déclaré lors d'un colloque sur la défense, que la probabilité d'une guerre avec la Corée du Nord 'augmentait chaque jour'. "Nous sommes dans une course pour trouver une solution à ce problème", a-t-il ajouté.

Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-Un a assuré que son pays était devenu un État nucléaire à part entière avec l'essai de l'ICBM Hwasong-15.

Pyongyang n'a toutefois pas encore démontré qu'elle maîtrisait la technologie essentielle pour s'assurer que d'éventuelles ogives survivent à leur retour dans l'atmosphère après avoir voyagé dans l'espace.

Les programmes nucléaire et balistique de la Corée du Nord avancent à grands pas depuis l'arrivée au pouvoir de Kim Jong-Un en décembre 2011, malgré les multiples sanctions de l'ONU.

Dernières nouvelles