Lutte contre le VIH/Sida: le Premier ministre Youla sonne à la mobilisation

Cameroun - SIDA: Les actions du Gouvernement pour vaincre la maladie

Journée mondiale du sida : l'ONU appelle à un engagement renouvelé pour faire de l'épidémie "une chose du passé"

Pour le chef de l'OMS, les services de santé doivent être adaptés pour répondre aux besoins des populations les plus à risque et des populations touchées.

Pour tous les succès, le sida n'est pas encore terminé.

" Lutter contre les inégalités qui mettent en danger les femmes et les filles face au VIH est la priorité absolue de la riposte contre le sida, " a déclaré dans un communiqué le Directeur exécutif de l'ONUSIDA, Michel Sidibé".

Depuis le début de l'épidémie, la riposte au VIH est axée sur les droits humains, l'équité et les communautés, véritables fondements de la couverture sanitaire universelle.

Cependant, certaines parties de la riposte au VIH sont à la traîne.

Pourquoi un grand nombre de femmes, d'adolescents, de migrants et de personnes déplacées sont particulièrement vulnérables à l'infection à VIH?

Pour sa part, Audrey Azoulay, Directrice générale de l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO), a souligné le droit à une éducation de qualité pour tous, car les deux objectifs - santé et éducation - vont de pair.

Comme indiqué dans la Stratégie de l'UNESCO pour l'éducation à la santé et au bien-être: Contribuant aux objectifs de développement durable, la santé et l'éducation se renforcent mutuellement: les apprenants en bonne santé apprennent mieux et les apprenants mieux formés sont en meilleure santé.

Le mois camerounais de lutte contre le SIDA a permis aux autorités des dix régions du pays d'organiser des sessions de sensibilisation et des dépistages du VIH pour toutes les couches sociales. Chaque jour, de moins en moins de personnes sont infectées par le VIH et meurent. Cette célébration de la lutte contre le Sida a été marquée à San Pedro par un défilé d'associations et d'ONG locales de lutte contre cette maladie, des sketchs, chants, une visite de stands, et une conférence publique sur le thème, " Prévention pour tous", animée par Dr Pkan Henry, Pharmacien et responsable des ARV au Centre hospitalier régional (CHR) de San Pedro.

"Pour ce faire, nous encourageons la voix et le leadership des femmes et soutenons leur place aux tables de décision", a poursuivi Mme Mlambo-Ngcuka, ajoutant qu'en 2016, ONU Femmes a soutenu les réseaux de femmes vivant avec le VIH dans 31 pays pour renforcer leur engagement dans les réponses nationales au VIH.

Pour Mamady Youla, si les résultats encourageants sont enregistrés, notre pays doit comprendre qu'il est loin de gagner cette bataille contre le VIH/SIDA. Ces personnes sont sous le traitement anti retro viral.

Dernières nouvelles