Retour en Formule 1 confirmé — Alfa Romeo

Sauber devrait conserver Marcus Ericsson au volant d'une des deux monoplaces

Sauber devrait conserver Marcus Ericsson au volant d'une des deux monoplaces

La marque au trèfle va devenir sponsor officiel de l'écurie suisse du championnat de monoplace.

"Nous sommes très heureux d'accueillir Alfa Romeo au sein de la Sauber F1 Team".

Le souvenir de Fangio Ce rapprochement était souhaité par Sergio Marchionne, le patron de Fiat-Chrysler, pour remettre Alfa Romeo au premier plan sportif, et hisser à nouveau Alfa Romeo dans la cour des grands constructeurs. Il souhaitait renforcer la présence de cette marque en sport automobile.

Alfa Romeo s'est associée à l'écurie Sauber pour effectuer son retour à la Formule 1 après une absence de plus de 30 ans. Les deux parties indiquent avoir signé "un accord de partenariat stratégique, commercial et technologique pour plusieurs années".

" Les ingénieurs et techniques d'Alfa Romeo, qui ont démontré leur talent avec les derniers modèles lancés, la Giulia et la Stelvio, pourrons faire profiter de leur expérience à Sauber F1 Team".

Les bolides d'Hinwil seront toujours propulsés par des moteurs Ferrari, mais ils porteront officiellement le nom Alfa Romeo. Cette année, les pilotes de Ferrari arboraient le Quadrifoglio, le symbole d'Alfa Romeo en compétition, sur leurs combinaisons. Mais le principal bailleur de fonds de Marcus Ericsson est également l'un des principaux portefeuilles de Longbow Finance, la société suisse qui détient Sauber. L'équipe continue à ce renforcer avec ce partenariat.

Ainsi, Alfa Romeo ne fait plus mystère de se repositionner sur le segment des voitures de sport et de montrer sa renaissance. Voilà qui confirme, en tous les cas, le retour sur les devants de la scène d'une marque quasiment moribonde il y a à peine quelques années. Car une Sauber Alfa Romeo qui déborderait une Williams Mercedes en bout de ligne droite, à Monza, il est clair que cela ferait du bien à l'image de la marque Premium... En 2018, l'équipe bénéficiera de la dernière version du moteur italien, ce qui devrait l'aider à faire un bond en avant.

"Nous devons être réalistes: même si nous faisons un bon pas en avant la saison prochaine, nous ne nous battrons pas pour la victoire", rappelle Vasseur en guise d'évidence.

Dernières nouvelles