Burkina Faso : une centrale solaire inaugurée par Emmanuel Macron

Energie: Zagtouli éclairera désormais 660.000 personnes au Burkina Faso

Crédits DR

Le Burkina Faso lancera mercredi 29 novembre 2017 "la plus grande centrale solaire d'Afrique de l'Ouest", une première dans ce pays qui envisage désormais se tourner vers les énergies renouvelables afin de combler le déficit énergétique l'obligeant à importer de l'électricité du Ghana et de Côte d'Ivoire. Pour sa part, Emmanuel Macron, en visite officielle de trois jours dans le pays, a estimé que "l'inauguration de la centrale de Zagtouli (...), c'est l'image d'une Afrique qui s'engage vers des solutions durables, écologiques, à la fois au bénéfice concret et immédiat des populations mais aussi de l'agenda global du climat". Dotée d'une puissance maximale de 33 mégawatts, l'installation solaire de Zagtouli, en banlieue ouest de la capitale burkinabè, devient la plus grande ferme solaire d'Afrique de l'ouest.

Elle est en phase d'essais depuis six semaines.

Elle permettra d'offrir plus d'énergie à la population en injectant chaque année sur le réseau de la Société nationale d'électrification (Sonabel) 56 gigawatts, soit 5% de la production actuelle, issue des centrales à fioul.

"À partir de cette centrale, avec les conditions de financement que nous avons, le prix du kWH est nettement moins cher par rapport à la production thermique, ce qui permettra de réduire les charges de fonctionnement et d'exploitation que nous avons au sein de la Sonabel", a indiqué M. Nana. La centrale de Zagtouli devrait être la première d'une série que souhaite développer le gouvernement afin de réduire les délestages et favoriser l'accès de la population à l'électricité.

Étalée sur une superficie de 60 hectares, cette centrale solaire a été construite par la société française d'ingénierie électrique Cegelec, filiale de Vinci Énergie, avec le fournisseur allemand de panneaux photovoltaïques SolarWorld, pour un coût total de 47,5 millions d'euros, financé par l'Union européenne et l'Agence française de développement (AFD). En plus d'une extension de 17 MW sur le site de Zagtouli, (pour atteindre les 50 MW de puissance), des projets photovoltaïques devraient voir le jour à Koudougou (20 MW) et à Kaya (10 MW).

Le Burkina Faso est un pays affichant un fort taux d'ensoleillement, une aubaine pour le gouvernement qui souhaite couvrir 30% de ses besoins avec l'énergie solaire d'ici l'horizon 2030.

Dernières nouvelles