14 décès de patients étudiés — Levothyrox

Christophe Léguevaques. DDM

Christophe Léguevaques. DDM

Quatorze décès de patients prenant du Levothyrox (Merck) ont été enregistrés dans la base nationale qui recense les effets indésirables des médicaments, rapporte Le Monde, citant les informations de l'hebdomadaire Ebdo.

Depuis le mois de mars 2017, les effets indésirables, parfois graves, signalés par des milliers de patients traités avec la nouvelle formule du Levothyrox pour des troubles thyroïdiens n'ont cessé de se multiplier.et d'inquiéter.

Le rapport de pharmacovigilance rendu public le 10 octobre rapportait l'ensemble des données recensées concernant les effets secondaires liés à la nouvelle formule du Levothyrox.

Mercredi 29 novembre 2017, ce chiffre a été, en partie puisque revu à la hausse, confirmé par l'Agence Nationale des Produits de Santé et du Médicament (ANSM), qui a réagi via son compte Twitter: "Au 20 novembre, 14 842 cas ont été saisis dans la base nationale de pharmacovigilance dont 14 décès sans lien établi avec le Levothyrox". Selon l'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM), rien ne prouve formellement que le traitement est à l'origine de ces décès.

Mais concrètement aujourd'hui, il est impossible de savoir si ces décès sont liés ou ne sont pas liés avec le Levothyrox.

Aucune étude ou enquête ne l'a démontré à ce jour. Si un lien est établi avec le Levothyrox, l'ANSM prendra les mesures nécessaires. Le "lien avec le Levothyrox n'est pas établi", indiquait d'ailleurs le rapport. En outre, elle ajoute que "les signalements de décès et de cas graves font systématiquement l'objet d'une vigilance particulière de l'ANSM".

Des résultats doivent être présentés fin janvier, précise le journal.

Le volet juridique de l'affaire ne fait que commencer avec des centaines de dossiers et de plaintes de patients, maus aussi de médecins contre le laboratoire, la ministre de la Santé, l'ANSM...

Dernières nouvelles