Le patron de Michelin pense toujours à la présidence du Medef

Présidence du Medef : Jean-Dominique Senard admet ne pas pouvoir être candidat

Jean-Dominique Senard: «En l'état, je ne peux pas être candidat à la présidence du Medef»

Le président de Michelin explique dans une interview au Figaro qu'il avait " envisagé " et " même souhaité " se présenter à la présidence de l'organisation patronale, pour succéder à Pierre Gattaz.

Toutefois, le patron de Michelin a conscience que son chemin vers la présidence est semé d'embûches.

LE FIGARO. - Le bruit court depuis des mois que vous allez briguer la succession de Pierre Gattaz, dont le mandat de 5 ans prendra fin en juillet. "Je dois faire face à un fait: les statuts du Medef stipulent qu'une personne âgée de 65 ans au moment de l'élection ne peut pas se présenter ", rappelle le dirigeant. "À quelques semaines d'une élection importante, ce serait inopportun et donnerait le sentiment d'une manipulation".

Le président de Michelin, pressenti pour prendre la tête du Medef, s'est dit opposé à l'idée de changer ses statuts pour contourner la limite d'âge et a donc estimé qu'il ne pouvait être candidat " en l'état ".

Car à la question "si Pierre Gattaz démissionne, serez-vous candidat?" le leader de la célèbre entreprise de pneumatique se fait mystérieux.

"Il y a sûrement d'autres solutions, ce n'est pas à moi d'en décider", a laconiquement répondu le dirigeant, interrogé sur ce point. "Mais je resterai toujours disponible et je m'exprimerai", a de son côté souligné M. Senard.

Le président de la firme au Bibendum exclut par ailleurs de se présenter dans un " ticket " avec une autre personnalité. "Une institution n'est pas indispensable pour porter une parole".

Jean-Dominique Senard semble rendre les armes.

Enfin, être le patron d'une multinationale n'est pas, d'après lui, un handicap pour se faire élire par les adhérents du Medef, majoritairement dirigeants de PME. "Cela me permet de faire le lien entre la dimension territoriale et mondiale ".

Dernières nouvelles