La Société Générale annonce 900 nouvelles suppressions de postes d'ici à 2020

Le régime s’annonce drastique pour la Société Générale. La banque française a annoncé un programme d’économies de 1,1 milliard d’euros lundi 27 novembre

La Société générale va supprimer 900 postes et fermer de nouvelles agences

Cure d'austérité à la Société générale.

La Société Générale a annoncé le 27 novembre qu'elle supprimerait quelque 900 postes en France d'ici à 2020, soit un total de près de 3 500 en tenant compte de précédentes annonces, dans un contexte restant difficile pour la banque de détail. Des mesures comprises dans un plan visant à faire 1,1 milliard d'euros d'économies, que la banque présentera mardi aux investisseurs. Les économies promises par le groupe se répartissent à peu près également entre ses trois principaux champs d'activités: banque de détail en France, activités internationales et "grande clientèle", soit notamment les activités de marchés. Elle prévoit d'augmenter dans le même temps son chiffre d'affaires de 3% par an, et espère une nette hausse de son bénéfice net, à 6,5 euros par action en 2020 contre 4,3 euros en 2016. Mais c'est sur les premières que le groupe s'est montré le plus précis, annonçant 300 fermetures d'agences d'ici à 2020 et 900 suppressions de postes.

Cette réorganisation, ainsi que l'accélération de la mise à niveau de certains dispositifs de conformité, vont conduire le groupe bancaire à enregistrer une charge exceptionnelle d'environ 400 millions d'euros dans les comptes du quatrième trimestre 2017. Par voie de communiqué, la banque française a annoncé lundi qu'elle prévoyait d'abaisser le nombre de ses agences de 2000 à 1700 d'ici à 2020. S'y ajoutera une autre charge de 170 millions à la suite de la surtaxe décidée par le gouvernement pour compenser l'annulation par le Conseil constitutionnel de la taxe sur les dividendes adoptée sous le quinquennat Hollande.

Dernières nouvelles