Nigeria: au moins 50 morts dans un attentat

Une carte du Nigéria

Une carte du Nigéria

Le kamikaze s'est introduit dans la mosquée au moment de la priére et sans éveiller les soupçons, il avait ensuite déclenché les explosifs au milieu de la foule. Il a actionné sa charge.

"Nous comptons 50 morts et essayons actuellement de déterminer le nombre exact de blessés", a-t-il ajouté.

Pour l'instant, l'attaque n'a pas été revendiquée.

Depuis 2014, date à laquelle le Cameroun est entré en guerre contre Boko Haram, ce groupe a tué "2.000 civils et militaires" et enlevé "un millier de personnes" dans l'extrême-nord du pays, selon le centre d'analyse International Crisis Group (ICG).

Des dizaines de blessés ont été transférés en urgence vers les hôpitaux de la région après cette attaque contre une mosquée de Mubi, dans l'État d'Adamawa, limitrophe de celui du Borno, le fief historique de Boko Haram.

Le gouverneur de l'Adamawa, Muhammad Jibrilla, a condamné l'attentat.

L'attentat de mardi matin est le premier dans la ville depuis sa reprise il y a trois ans.

Dernières nouvelles