Des salariés d'Amazon incités à dénoncer les erreurs de leurs collègues — Nord

Le site Amazon de Lauwin-Planque

Le site Amazon de Lauwin-Planque

Un terme qu'Amazon n'accepte pas, préférant évoquer "une démarche conjointe" entre le "joueur" et la "cible". Une récompense est prévue à la clé. Le cumule de points doit permettre de remporter un cadeau, révèle Capital.

"Les coupons disponibles à l'accueil de l'entrepôt prévoient l'inscription du nom et prénom du dénonciateur, de celui, manager ou chef d'équipe, qui a commis le "Safety faux-pas", et un espace pour décrire la faute commise". Baptisé le "Safety Fun Game", c'est-à-dire mot à mot "le jeu amusant de la sécurité", il a été mis en place sur le site de Lauwin-Planque, dans le Nord. "Il est hallucinant de constater qu'un tel +jeu+ ait pu passer et être déployé sans que personne ne tique" a écrit à la direction le délégué central CFDT Vincent Julien. Il s'agit d'une sorte de concours qui a été lancé par la direction du site nordiste le 17 novembre et qui doit se terminer le 19 décembre. Il indique avoir contacté les services Amazon concernés pour "harcèlement".

Pour le géant américain du e-commerce, Amazon, tout cela n'est qu'un "jeu". Si la méthode employée pour les réduire peut faire polémique, elle n'est pas forcément surprenante. Ces avis sont remontés au manager qui les utilise pour attribuer les promotions, augmentations ou au contraire identifier les éléments les moins performants. Amazon tient à rappeler que la dénonciation anonyme est profondément contraire à ses valeurs et s'y oppose avec la plus grande sévérité. Le but est que les employés fassent part des consignes de sécurité non respectées par leurs managers, et ils récupèrent en échange ce qu'on appelle des points. Et assure que l'opération, déjà organisée l'année dernière, obtient de bons retours.

Dernières nouvelles