Trump accuse la Corée de Nord de promouvoir le terrorisme

Les Etats-Unis désignent la Corée du Nord comme «Etat soutenant le terrorisme»

La Corée du Nord, État sponsorisant le terrorisme

C'est désormais officiel. Les Etats-Unis ont réinscrit la Corée du Nord sur leur liste noire des pays soutenant le terrorisme, et ce pour la première fois en neuf ans.

La Corée du Nord rejoindra ainsi l'Iran, le Soudan et la Syrie au nombre des pays accusés de commanditer le terrorisme.

Il a alors expliqué qu'"en plus de menacer le monde de dévastation nucléaire, elle a soutenu de manière répétée des actes de terrorisme international, dont des assassinats en territoire étranger ".

Des responsables américains ont évoqué le meurtre en Malaisie de Kim Jong-nam, le demi-frère du dictateur nord-coréen Kim Jong-un. Cependant, des avocats ont indiqué qu'il était nécessaire de disposer de plus d'un incident du genre, et il existe des désaccords quant à savoir si le traitement de l'étudiant américain Otto Warmbier, qui est mort des suites de blessures subies aux mains de ses geôliers nord-coréens, était du terrorisme.

Certains membres du département d'État étaient d'avis que la Corée du Nord ne correspondait pas à la définition d'un État commanditaire du terrorisme, ce qui a donné lieu à plusieurs mois de discussions au sein de l'administration Trump.

Selon le président américain, cette décision ouvre la voie à "de nouvelles sanctions" contre "la Corée du Nord ou des personnes liées à elle", en soutien de la "campagne de pression maximale pour isoler le régime meurtrier". Pyongyang a depuis réalisé des progrès immenses à ce chapitre, en plus de perfectionner des missiles sophistiqués.

Dernières nouvelles