Une première pilule connectée autorisée aux Etats-Unis

Les Etats Unis autorisent la commercialisation du premier comprimé connecté    Audrey Duperron    15 novembre 2017

Les Etats Unis autorisent la commercialisation du premier comprimé connecté Audrey Duperron 15 novembre 2017

C'est une grande première mondiale et médicale qui a été acceptée cette nuit aux Etats-Unis. Elle a été acceptée par la Food And Drug Administration (FDA) l'agence sanitaire américaine. Il est composé d'un traitement actif, mais comporte aussi un capteur connecté, fabriqué à base de cuivre, de magnésium et de silicium.

Le médicament est doté d'un capteur ingérable qui, une fois avalé, envoie un message à un patch collé sur le corps du patient. Ainsi, il a la particularité, après avoir été ingéré, d'émettre un signal qui peut ensuite être lu et interprété par un patch, placé sur la cage thoracique du patient. Puis, via une connexion Bluetooth, l'heure de la prise du médicament est indiquée dans une application. Ce dernier transmet à son tour l'information à une app mobile, permettant ainsi au patient de suivre sa prise de traitement sur son smartphone.

Produite par le laboratoire japonais Otsuka et mise au point par Proteus Digital Health, cette pilule équipée d'un capteur est prévue pour un usage psychiatrique: pour le traitement de "la schizophrénie, le traitement aigu des épisodes maniaques associés aux troubles bipolaires, et le traitement complémentaire de la dépression chez l'adulte".

Dernières nouvelles