Roselyne Bachelot condamnée pour avoir accusé Nadal de dopage

Bachelot condamné pour diffamation, après avoir accusé Nadal de dopage

Roselyne Bachelot condamnée dans son procès contre Rafael Nadal

Le meilleur tennisman espagnol de l'histoire, Rafael Nadal, vient de remporter son improbable bataille judiciaire contre l'ancienne ministre française et chroniqueuse télé, Roselyne Bachelot. Jugée coupable de diffamation, l'ancienne ministre des Sports et de la Santé a également écopé d'une amende de 500 euros avec sursis et devra rembourser les frais de justice engagés par Rafael Nadal soit 2 000 euros.

" Ma motivation n'a jamais été de nature pécuniaire", a souligné le joueur qui avait réclamé 100 000 euros (150 800 dollars canadiens) pour le préjudice subi. Lors du procès en octobre dernier, l'avocat de Nadal avait rappelé que la parole de Roselyne Bachelot "pèse énormément du fait de ses fonctions " et qu'elle aurait pu entraver la carrière du jeune homme. Lors d'un passage à la télévision, sur la chaîne D8, Roselyne Bachelot avait ainsi accusé le numéro 1 mondial de tennis d'avoir menti sur la raison de son absence sur les courts. "La fameuse blessure de Rafael Nadal, quand il a été arrêté sept mois, est certainement dûe à un contrôle positif", avait-elle déclaré.

"Ces accusations commencent à me fatiguer", avait protesté Rafael Nadal à l'époque.

La joueuse Maria Sharapova, ancienne numéro un au classement mondial, avait été contrôlée positive au dopage, ce qui avait alimenté de nombreuses polémiques.

"Il y a un fossé énorme entre les succès qu'il collectionne et la faiblesse des contrôles antidopage pratiqués", avait-il estimé.

Dernières nouvelles