VIDÉO - PS, Macron, Trump : DSK donne des conseils à tout-va

VIDÉO- Pour Dominique Strauss-Kahn le PS n'a pas d'avenir et

Dominique Strauss-Kahn

Un journaliste anglo-saxon l'a interrogé, en anglais puis en Français.

Dominique Strauss-Kahn souhaite que le Parti socialiste "disparaisse ". Que pense-t-il des premiers pas d'Emmanuel Macron? Enfin, Dominique Strauss-Kahn s'inquiète vivement de l'action de Donald Trump à la tête des États-Unis. Selon lui, l'élection d'Emmanuel Macron à la présidence de la République en est révélatrice.

Alors que le journaliste lui demandait si le Parti socialiste peut avoir un avenir, DSK a livré une réponse sans équivoque: " Non, je crois qu'il n'y en a pas et je crois que c'est une bonne chose.

" Il est temps qu'il disparaisse et qu'une autre force, peut-être avec une partie des mêmes membres, apparaisse", a déclaré l'ex-directeur général du Fonds monétaire international (FMI) dans cette interview donnée en marge d'un colloque organisé par la World Policy Conference à Marrakech, au Maroc. "Le temps est venu de renouveler le centre-gauche français", a-t-il affirmé en préambule. L'ancien ministre juge notamment le Parti socialiste coupable de ne pas avoir su s'adapter à la mondialisation.

Au pouvoir durant le dernier quinquennat, le PS a subi deux revers majeurs en 2017, d'abord à l'élection présidentielle avec l'élimination de Benoît Hamon dès le premier tour, puis aux législatives, qui se sont soldées par l'élection d'une trentaine de députés sous sa bannière.

"Macron, il n'est ni de gauche ni de droite. Je voudrais qu'il soit et gauche, et droite".

Concernant Emmanuel Macron, l'ancien ministre de l'Économie a été plutôt bienveillant, saluant sa volonté de faire "travailler ensemble" des forces politiques de gauche et de droite.

" Si Emmanuel Macron saisit bien sa chance, il peut faire en cinq ans beaucoup de changements en France qui n'ont pas existé pendant les trente précédentes années", a expliqué l'ancien patron du FMI.

Dernières nouvelles