Légion d'honneur. Macron veut dépoussiérer l'institution

Emmanuel Macron

Emmanuel Macron se voyant remettre le grand collier de la Légion

Ainsi, le décret triennal, qui sera fixé pour la période du 1er janvier 2018 au 31 décembre 2020, marquera une réduction proportionnée des contingents: civils (réduction de 50 %) et militaires (réduction de 10 %).

Le nombre de récipiendaires de la Légion d'honneur sera fortement réduit à compter de 2018 et les futures promotions devront "ressembler à ce qu'est la France" et tenir compte des critères de parité et de "rajeunissement", a expliqué, jeudi, le porte-parole du gouvernement, Christophe Castaner. La promotion du 14 juillet, la première du quinquennat, comptait 101 noms contre 500 à 600 habituellement, reflétant la volonté du chef de l'État en la matière. Leurs listes seront doublement vérifiées: en plus du Conseil de l'ordre de la Légion d'honneur, le président de la République sera grandement associée à la décision d'attribution.

Certaines personnalités controversées, comme le dirigeant panaméen Manuel Noriega, ont été décorées par les gouvernements successifs, la Légion d'Honneur servant aussi d'outil diplomatique à la France. On n'a pas la Légion d'honneur à l'usure " ou "par copinage ", a affirmé Christophe Castaner, à l'issue du conseil des ministres.

Le chef de l'Etat veut le "respect plus strict des critères d'attribution et de ses valeurs fondamentales".

Et la semaine dernière, Emmanuel Macron avait indiqué avoir entamé des démarches pour faire retirer sa décoration au producteur américain Harvey Weinstein, accusé de viols, agressions ou harcèlement sexuels.

Pour Emmanuel Macron, la Légion d'honneur doit être accordée "avec mesure, dans un équilibre qui lui permette d'alimenter sa vitalité et de cultiver son prestige".

La plus haute décoration honorifique française a été instituée le 19 mai 1802 par Napoléon Bonaparte pour récompenser les militaires et les civils qui ont rendu des "mérites éminents" à la Nation. Chaque année environ 3.000 personnes sont distinguées, dont 400 étrangers: un tiers à titre militaire, deux tiers à titre civil.

Dernières nouvelles