"Un énorme défaut d'information" — Levothyrox

Levothyrox les autorités annoncent près de 15.000 cas d’effets indésirables

Bertrand RIOTORD Le FigaroPlus

Selon lui, le Levothyrox nouvelle formule est en effet "conforme et sûr". L'enquête de pharmacovigilance, dont les résultats ont été dévoilés le 11 octobre 2017 par l'Agence nationale de sécurité du médicament et de produits de santé (ANSM), pourrait le laisser penser. Le 20 septembre dernier, le Figaro révélait que le nombre de signalements d'effets secondaires explosait dans notre pays, et d'après un relevé partiel des données régionales, avait extrapolé que le total recensé par les autorités "devait approcher 15.000 cas".

Les effets les plus fréquemment rapportés sont la fatigue, les maux de tête, l'insomnie, les vertiges, les douleurs articulaires et musculaires et la chute de cheveux.

C'est une enquête dont les résultats étaient attendus par les quelque 3 millions de personnes en France qui prennent du Levothyrox.

Les conclusions de cette analyse intermédiaire sont catégoriques: non seulement "tous les effets indésirables témoignent d'un déséquilibre thyroïdien en lien avec le changement de traitement" mais en plus "aucun effet indésirable d'un type nouveau, qui serait spécifique de la seule nouvelle formule, n'a été retrouvé". Si ce nombre ne représente que 0.6% des patients exposés, l'ANSM met en avant un probable effet démultiplicateur des réseaux sociaux et des facilités induites par le portail de signalement pour expliquer de tels chiffres.

L'ANSM rapporte que les contrôles réalisés en septembre sur des lots de la nouvelle formule du Levothyrox n'ont pas relevé de problèmes de qualité. L'enquête de pharmacovigilance a porté sur 5.062 de ces cas (à 90 % des femmes), les plus graves et les plus documentés: quatre d'entre eux concernent un décès, mais " le lien avec Levothyrox n'est pas établi ". Et l'ANSM de préciser: " En effet, tout changement de spécialité ou de formule peut modifier l'équilibre hormonal et nécessiter un réajustement du dosage qui peut nécessiter un certain délai.

Reconnaissant un " défaut d'information " des patients, la ministre de la Santé Agnès Buzyn avait annoncé le retour temporaire de l'ancienne formule du Levothyrox, l'Euthyrox " réservée aux patients qui n'ont pas pu s'habituer à la nouvelle version " le 2 octobre en pharmacie.

Ainsi, à partir de lundi 16 octobre 2017, la L-Thyroxin Henning, " commercialisée depuis plusieurs années en Allemagne par le laboratoire Sanofi, sera disponible de manière durable pour les patients traités pour des troubles de la thyroïde et notamment ceux présentant des effets indésirables persistants avec le Levothyrox (nouvelle formule).", indique l'ANSM sur son site.

-Sur les 5062 cas analysés, 1150 ont été classés comme évocateur d'une dysthyroïdie.

Dernières nouvelles