Trudeau admet des négociations "difficiles" avec Trump sur le libre-échange

Trudeau est à Washington pour rencontrer Trump

Trump ne bluffe pas sur le retrait de l'ALÉNA, croit Stephen Harper

Le premier ministre canadien arrive en effet tout juste de Washington, où le président Donald Trump s'est dit prêt à exclure le Mexique pour conclure une entente bilatérale de libre-échange avec le Canada uniquement, dans l'éventualité où la renégociation entreprise par les trois pays pour renouveler l'ALENA se solde par un échec. Sa visite intervient dans un climat de tensions exacerbées entre les Etats-Unis et le Canada sur le dossier des avions du groupe Bombardier. Tous deux, accompagnés de leurs épouses respectives, Melania Trump et Sophie Grégoire, se sont rencontrés dans le cadre des négociations en cours sur l'accord de libre-échange nord-américain (Aléna).

"Je comprends que ces négociations sont difficiles et elles continueront à être difficiles et parfois même imprévisibles", a plus tard expliqué M. Trudeau à la presse.

M. Trudeau devait visiter les installations de la Croix-Rouge à Mexico, où ont été traitées plusieurs victimes du puissant séisme de 7,1 qui a secoué la capitale mexicaine le 19 septembre, avant de rencontrer M. Peña Nieto.

Le président mexicain a assuré dans le Globe and Mail qu'il travaillerait avec le Canada pour parvenir à "faire de l'Amérique du Nord la région la plus prospère et compétitive du monde".

Le Mexique s'est joint en 1994 à l'Accord de libre-échange (ALE) qu'avaient initialement conclu Ottawa et Washington en 1988. À titre de comparaison, le commerce du Mexique avec les États-Unis s'élève à 480 milliards de dollars en 2016.

Dernières nouvelles