Taxe Foncière : +32 % en cinq ans à Lille, +14 % en moyenne

Une vue des toits de Paris

Une vue des toits de Paris Crédit: SIPA

" La hausse de la taxe foncière est quatre fois et demie supérieure à l'inflation constatée entre octobre 2011 et octobre 2016 (estimée à 3,03 % par l'INSEE) et trois fois et demie supérieure à l'augmentation des loyers entre 2011 et 2016 (estimée à 3,76 % par l'Observatoire Clameur)". Selon l'Observatoire annuel des taxes foncières sur les propriétés bâties réalisé par l'Union nationale des propriétaires immobiliers (UNPI) paru ce 12 octobre, la taxe foncière a augmenté en moyenne de 14% au niveau national entre 2011 et 2016, hors taxes d'enlèvement sur les ordures ménagères. La taxe foncière est calculée chaque année à partir de la valeur locative cadastrale du logement, à laquelle sont appliqués des taux d'imposition votés par les collectivités locales, les communes essentiellement.

Les données de l'UNPI publiées par Le Parisien dévoile également un petit classement des villes où la taxe foncière a le plus et le moins augmenté sur la période 2011-2016. La ville du Nord est suivie d'Argenteuil (+ 23,30 %), Nantes (+ 20,75 %), Créteil (+ 20,43 %) et Saint-Denis (+ 20,37 %). À l'inverse, d'autres villes ont eu la main beaucoup plus légère, Saint-Étienne en tête (+6,5% en 5 ans).

LIRE AUSSI Comment contester le calcul de votre taxe d'habitation et de votre taxe foncière? Cette addition donne le montant brut de la taxe foncière, auquel il faut ajouter les frais de gestion prélevés par l'Etat pour atteindre le montant net de taxe foncière, dont les contribuables doivent s'acquitter avant le 15 octobre, pour rappel. De plus, suite à une initiative de la députée socialiste Valérie Rabault, les valeurs locatives sont désormais revalorisées en fonction des indices des prix à la consommation, et non plus sur une inflation supposée.

Dernières nouvelles