Un petit Français contracte la rage lors d'un voyage au Sri Lanka

Un enfant habitant le Rhône a contracté la rage après avoir été mordu par un chiot au Sri Lanka

Un enfant habitant le Rhône a contracté la rage après avoir été mordu par un chiot au Sri Lanka

L'ARS a indiqué que l'entourage de l'enfant venait d'être pris en charge. Mordu en août dernier, la maladie ayant une longue période d'incubation ne s'est déclarée qu'en octobre, période à laquelle l'enfant a été hosptialisé.

Le centre national de référence de la rage (CNR) de l'Institut Pasteur a confirmé biologiquement ce diagnostic suspecté depuis l'hospitalisation de l'enfant le 4 octobre. Selon l'ARS, l'enfant en réanimation serait dans un état critique mais stable, son pronostic vital est engagé. "Mais aucun cas de transmission d'homme à homme n'a jamais été enregistré", a assuré le docteur Anne-Marie Durand. L'ARS a ainsi identifié les personnes ayant été en contact direct avec la salive ou les larmes de l'enfant: famille, camarades proches, soignants... Une réunion d'informations sera préalablement conduite auprès des parents d'élèves. Il n'y a plus eu de cas de rage "autochtone" chez l'homme en France depuis 1924.

La France est reconnue indemne de la rage mais depuis 1970, 23 cas ont été observés sur des personnes après des retours de voyage à l'étranger. La rage sévit dans de nombreux pays d'Afrique, d'Asie mais aussi Europe de l'Est, Moyen-Orient...

La vaccination préventive contre la rage peut alors être recommandée pour les voyageurs dont le séjour est prolongé ou aventureux et en situation d'isolement, ainsi que chez les enfants en bas-âge voyageant dans les zones à haut risque (en particulier où la rage véhiculée par le chien circule). En cas de griffures, morsures, léchage sur plaie..., il convient de laver soigneusement la plaie, de consulter rapidement un médecin d'un centre antirabique pour évaluer la nécessité d'une vaccination prophylactique.

Dans le monde, elle est toujours responsable de quelque 59.000 décès par an, en l'absence de traitement efficace une fois la maladie déclarée. La rage est une infection du cerveau dont les symptômes sont variables: modification du comportement (agressivité, agitation), troubles de la conscience pouvant aller jusqu'au coma, troubles moteurs (engourdissement d'un membre, paralysie), difficulté à parler...

Dernières nouvelles