L'ASN juge la cuve apte au service — EPR de Flamanville

Le réacteur de l’EPR à Flamanville

Le réacteur de l’EPR à Flamanville. | Archives Ouest-France

L'énergéticien EDF confirme la feuille de route du projet de la centrale nucléaire de troisième génération de Flamanville établie en septembre 2015 allant du chargement du combustible, jusqu'au démarrage du réacteur.

Elles sont sept fois plus nombreuses que ce que l'on pensait. En mai 2016, EDF annonçait avoir trouvé, enterrés à quelques mètres de profondeur, des déchets non-radioactifs sur le terrain de la centrale nucléaire de Flamanville. On a commencé à faire ces travaux d'excavation: on avait des déchets traditionnels, du bois, de la ferraille. Il n'est "pas exclu" qu'EDF trouve d'autres tenues contaminées, a précisé ce dernier.

Les travaux d'excavation sont pour le moment suspendus. EDF entend déposer le dossier au plus tard à la fin de l'année, selon M. Brasseur.

L'entreprise avait annoncé en juillet que ces déchets conventionnels retrouvés dataient de la construction de la centrale dans les années 1980.

Dernières nouvelles