Djibrill Bassolé libéré et placé en résidence surveillée au Burkina

Burkina Faso : Coup d'Etat avorté, Djibril Bassolé en liberté provisoire

Burkina: Djibril Bassolé en liberté provisoire

"L'information a été confirmée par un proche de Bassolé qui nous a fait savoir que la famille attendait le lendemain (mercredi) pour aller le chercher à la Maison d'arrêt et de correction de l'Armée", a écrit le quotidien d'Etat Sidwaya.

"Le gouvernement voudrait rassurer les populations que dans le respect strict de la séparation des pouvoirs, tous les moyens légaux seront mis en œuvre pour que les victimes de l'insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 et du putsch du 15 septembre 2015, puissent avoir une réparation par la tenue d'un procès dans les meilleurs délais ", a déclaré Réné Bagoro, selon ses propos transcrits dans le communiqué.

"Le parquet militaire a décidé d'assigner à résidence surveillée le général Bassolé", a déclare à VOA Afrique une source judiciaire, à l'issue d'une audience à huis clos.

Fin septembre, des manifestants avaient protesté, dans la commune de Réo (Centre-Ouest) dans la région natale du général Bassolé, pour sa libération. C'est Jean-Marie Ouattara, président de la chambre de contrôle près le tribunal militaire qui aurait accordé cette liberté à l'ex-ministre. Bassolé a été inculpé de " trahison", atteinte à la sûreté de l'Etat, " complicité d'assassinat, de blessures volontaires", sur la base d'enregistrement d'une supposée conversation téléphonique qu'il aurait eue avec le président de l'Assemblée nationale ivoirienne, Guillaume Soro.

Le groupe de travail sur la détention arbitraire du Haut-commissaire aux droits de l'homme des Nations-Unies s'était prononcé en faveur d'une libération immédiate du général Bassolé.

Dernières nouvelles