Arrestation de deux individus présentant un risque — Chiasso

VALérie Vrel

VALérie Vrel

Anis, le petit frère du terroriste, a été arrêté samedi à Ferrare, dans le nord de l'Italie, à la suite d'un mandat d'arrêt international.

Le signalement fait par les enquêteurs français à leurs homologues italiens précisait qu'Anis Hanachi avait "combattu, fait le djihad en territoire syro-irakien, avec une expérience de caractère militaire", a expliqué Lamberto Giannini, chef de l'antiterrorisme italien. Elles avaient été prévenues quelques jours plus tôt par les autorités françaises.

Selon l'agence de presse italienne Ansa, qui se réfère au journal italien La Provincia di Como, les individus interpellés dans un centre d'accueil de Chiasso seraient des requérants d'asile tunisiens liés à Ahmed Hanachi.

Mardi, les autorités tunisiennes ont annoncés avoir relâché une sœur et un troisième frère de l'assaillant, placés en détention provisoire depuis le 6 octobre. "Ils n'ont rien à voir" avec l'affaire, a affirmé à l'AFP le porte-parole de ce pôle. Il a été repéré grâce à une enquête du service central de lutte contre le terrorisme extérieur, a indiqué la police italienne.

"En l'état, son rôle dans l'attentat de Marseille, si rôle il y a, n'est pas clair", a précisé l'Office fédéral de police suisse (Fedpol).

Anouar Hanachi et sa femme ont été placés en détention en vue de leur expulsion vers leur pays d'origine. Il serait responsable de sa radicalisation.

Des amis d'enfance avaient raconté à l'AFP la semaine dernière qu'Ahmed avait essayé avec l'aide de son frère Anouar de se défaire de ses addictions à l'été 2016, lors d'un séjour de plusieurs mois en Tunisie.

Il s'agit de Moez et Amina Hanachi, qui vivent en Tunisie, selon une source proche de la famille.

Dernières nouvelles