Mieux vaut tard : Francis Cabrel dispo sur les plateformes de streaming

La discographie de Francis Cabrel est disponible sur les plates-formes de streaming

Francis Cabrel:"A 60 ans tout devient urgent

"Les murs de poussière", c'est le nom du tout premier album de Francis Cabrel, sorti le 18 septembre 1977. "C'est quand même aussi un questionnement", nuance le chanteur aux plus de 20 millions de disques vendus.

À partir de ce lundi, l'intégralité de son oeuvre (presque 200 titres) est disponible sur les plateformes de streaming.

Le chanteur de 63 ans a également assuré avoir "d'autres" nouvelles chansons dans ses tiroirs. "J'attends qu'on m'explique ce que ça apporte aux artistes, expliquait en 2015 dans une interview au journal Metro".

Au premier semestre 2017, le streaming a représenté à lui seul plus de 46 % de l'ensemble des revenus de la musique enregistrée en France, avec un chiffre d'affaires de 87,5 millions d'euros (+ 27 %). "C'est une merveilleuse idée dans laquelle les artistes sont complètement floués". Pour autant, comme le souligne le journaliste de Libération Alexandre Hervaud sur Twitter, Le Parisien ne rappelle pas les débuts de Deezer, né sous le nom de BlogMusik, et qui fut fermé en 2007, selon le site Numérama, "après une mise en demeure des sociétés de gestion collective de droits" avant de rouvrir six mois plus tard sous le nom d'aujourd'hui, en règle cette fois-ci avec la Sacem.

Un concept auquel il était hostile il y a peu: "La qualité du son me paraissait moins bonne que sur un CD". De manière plus prosaïque, il indique: "En plus, jusqu'à mon dernier disque, je pensais que le streaming ralentissait la vente d'albums".

Il faisait partie de ces irréductibles, parmi lesquels Jean-Jacques Goldman, qui refusent encore d'apparaître sur les plateformes musicales de streaming, comme Deezer, Spotify ou Apple Music.

Le déclic? "Je me suis rendu compte que les gens étaient demandeurs. J'ai vu aussi mes enfants écouter de la musique comme ça", précise l'auteur, compositeur et interprète de Je l'aime à mourir. "Toutes les nouveautés, je les avais le matin de leur sortie, je les téléchargeais sans bouger de chez moi (.) Je me plie aux évidences, je me rends".

Dernières nouvelles