Toshiba sur le point d'annoncer le repreneur de sa filiale de mémoires

Toshiba : les enchères s'envolent à plus de 22 milliards de dollars

Toshiba intensifie les discussions avec Bain

Le feuilleton Toshiba connaît un nouveau rebondissement ou plutôt une nouvelle surenchère.

Toshiba vient officiellement d'annoncer la signature d'un MOU (memorandum of understanding) avec Bain Capital Private Equity, en vue de parvenir à un accord définitif pour la vente de ses activités mémoires à la fin du mois.

"Nous espérons parapher le plus tôt possible un accord définitif qui remplisse nos objectifs", a déclaré un vice-président de Toshiba, Yasuo Naruke.

Toshiba précise cependant que la lettre d'intention ne stipule pas que les négociations avec Bain Capital soient exclusives, ce qui signifie qu'il ne s'interdit pas de continuer à parler avec les concurrents. La finalisation de l'opération elle, demandera très certainement au moins un semestre, probablement davantage si Western Digital ne parvient pas à trouver de terrain d'entente avec son ex-partenaire.

Finalement, Toshiba revient à Bain Capital car ce dernier a fait une nouvelle proposition, non publiquement détaillée mais jugée plus intéressante. L'Américain, qui a saisi la justice dans cette affaire, rappelle qu'il défendra jusqu'au bout l'intérêt de ses actionnaires. Parmi eux figurent le consortium dirigé Western Digital WDC.O, associé lui au fonds de capital investissement KKR KKR.N et à des investisseurs publics japonais et celui formé par Foxconn 2317.TW. Le premier tente actuellement de revendre son activité mémoire (Toshiba Memory Corporation) pour couvrir des pertes importantes engendrées sur son activité nucléaire aux Etats-Unis.

Avant d'être mis à terre par Westinghouse, des falsifications comptables ont plombé Toshiba dont la nouvelle direction s'avère très brouillonne constate pour l'AFP l'essayiste Yasuyuki Onishi qui, à travers cette crise, déplore "la disparition de la morale des grandes entreprises", un fait selon lui "responsable d'une baisse de la vitalité de l'économie japonaise".

Dernières nouvelles