Suivez en direct la désignation de Paris pour les JO de 2024

Tous sports- JO- Thomas Bach ici à Lima où il s'est exprimé dans le cadre de la 131e session du CIO

Thomas Bach ici à Lima où il s'est exprimé dans le cadre de la 131e session du CIO

Après le renoncement de ces dernières, le CIO a oeuvré pour organiser, à Lima, une double attribution, 2024 et 2028, afin de ne pas éliminer l'une de ces "deux excellentes candidatures", selon le président de l'instance, Thomas Bach. "Au coeur de ces JO, nous placerons la jeunesse, qui est notre avenir, notre espoir", a-t-elle conclu.

LIRE AUSSI Les Jeux sont-ils fait pour Paris 2024? .

Après les retraits plus ou moins précoces de Hambourg, Rome, Budapest et Boston, Paris avait un boulevard vers cette échéance. La Poste est en effet partenaire de cette candidature...

"La France entière est derrière Paris 2024 pour accueillir le monde", a souligné Anne Hidalgo, la maire de la capitale, sur son compte Twitter mardi, à la veille de la décision du CIO, attendue pour 20h (heure française).

1986, 2001, 2005. Trois années, trois dates, trois claques pour la candidature de Paris aux Jeux Olympiques. Une victoire pour la France, pour sa capitale, mais aussi pour le Grand Paris. En 1986, c'était pour obtenir les JO de 1992, finalement donnés à Barcelone, choix privilégié par Juan Antonio Samaranch, le président du Comité international olympique, Espagnol de nationalité.

Parallèlement, les Parisiens et les Franciliens subiront donc la profonde rénovation de leurs lignes de métros, de tramways, de RER, antérieurement prévue, mais qu'il sera aisé, par amalgame, d'imputer aux Jeux, sur le plan des nuisances comme des coûts.

Estimés à 6,6 milliards d'euros, dont environ la moitié pour le budget d'organisation, espéré au final à l'équilibre, et l'autre moitié pour les constructions pérennes (villages, piscine, etc.), le coût annoncé des Jeux reste modeste par rapport aux éditions précédentes (plus de 11 milliards à Londres et Rio).

Dernières nouvelles