L'ouragan José épargne Saint-Martin et Saint-Barthélémy

Irma Trump déclare l'état de catastrophe naturelle pour la Floride

Dégâts, bilan: ce que l'on sait sur l'ouragan Irma

Renversant les palmiers, arrachant des poteaux électriques et déversant des pluies diluviennes, l'ouragan Irma a remonté la côte ouest de la Floride dans la nuit de dimanche à lundi, s'acharnant sur une région ultra-touristique et vulnérable à la montée des eaux.

Les Caraïbes, où Irma a semé depuis mercredi mort et destructions (au moins 19 tués), sont menacées par un autre ouragan, José (catégorie 4).

Dans le golfe du Mexique, l'ouragan Katia, de catégorie 1 (la plus faible sur l'échelle du NHC), a balayé vendredi soir l'État mexicain de Veracruz avec des vents à 120km/h, laissant redouter des glissements de terrain et des inondations.

La province cubaine de Ciego de Avila (centre) devrait se trouver dans l'œil du cyclone vers minuit heure locale.

L'île de Barbuda, où une personne a été tuée, a été réduite en ruines, a déclaré le Premier ministre, Gaston Browne. Les deux millions d'habitants de La Havane, en état d'alerte, devraient en subir les effets dès samedi. Les quelque 40 000 habitants demeuraient cloîtrés.

Le premier s'est renforcé en catégorie 3 avec des vents de 195 km/h, a indiqué jeudi le Centre américain des ouragans (NHC).

Plus au Nord, la côte atlantique de Géorgie fera l'objet d'une évacuation obligatoire samedi, a annoncé le gouverneur de l'État, Nathan Deal, tout comme des îles en bordure de la Caroline du Nord. Au total, 6,3 millions d'habitants - plus du quart de la population - du "Sunshine State" ont eu l'ordre d'évacuer. Un véritable exode vers le nord embouteillait les routes, avec des matelas, des bouteilles de gaz ou des kayaks sur le toit des voitures. " avec de premières manifestations dans les Keys, ont twitté samedi matin les services météorologiques, " il n'est pas trop tard pour quitter les Keys!

Selon les déclarations des gouvernements concernés, le bilan provisoire est de six morts, tandis que la Croix-Rouge a recensé dix morts ainsi que 1,2 million de personnes affectées par l'ouragan. "Le temps presse. Il s'agit d'une tempête de dimension catastrophique comme notre État n'en a jamais vue", a-t-il dit.

À Miami Beach, station balnéaire au style art déco d'ordinaire remplie de touristes, l'ambiance était lunaire, avec de nombreux magasins fermés. Des vagues de près de 4 mètres et des inondations dévastatrices sont redoutées. " Nous avons dû partir sans un cent, sans prendre un bain ni emporter quoi que ce soit ".

Hervé Meunier, l'homme qui a alerté, à sa manière et via Facebook, sur la situation actuelle à Saint-Martin, nous le confirmait encore ce matin, au téléphone: à Saint-Martin (comme à Saint-Barthélémy), il s'avère extrêmement compliqué de savoir ce qui se passe réellement, que l'on se trouve directement sur place ou éloigné des CaraÏbes, depuis les passages dévastateurs des ouragans Irma et José.

Sur les deux îles de Saint-Martin et Saint-Barthélemy, situées à environ 250 km de la Guadeloupe et où les rafales de vent ont parfois dépassé les 300 km/h, le Premier ministre Edouard Philippe a évoqué une " cinquantaine de blessés.

Accompagné de vents encore violents, jusqu'à 155 km/h, l'ouragan remonte la côte ouest de la Floride à 22 km/h en direction du nord à 5 h (heure de Paris), menaçant notamment la grande ville de Tampa après avoir battu le sud-ouest de la péninsule.

Dernières nouvelles