Jean-Pierre Pernaut assume ses propos sur les migrants

Jean-Pierre Pernaut estime ne pas avoir manqué à son métier de journaliste comme il l’explique dans Salut les terriens sur C8

Jean-Pierre Pernaut estime ne pas avoir manqué à son métier de journaliste comme il l’explique dans Salut les terriens sur C8. Crédits

L'affaire remonte au mois de novembre 2016. Invité samedi 9 septembre sur le plateau de Salut Les Terriens, Jean-Pierre Pernaut est revenu sur cette polémique.

Jacques Legros est-il frustré d'être l'éternel joker de Jean-Pierre Pernaut? "Voilà plus de places pour les sans-abris mais en même temps les centres pour migrants continuent à ouvrir partout en France " avait-il notamment déclaré après la diffusion d'un reportage sur le travail des bénévoles de la Croix-Rouge de Limoges. Et de son côté, le CSA avait jugé le 22 mars dernier la formulation employée par le présentateur du journal télévisé "regrettable" et "de nature à sous-entendre que les migrants seraient privilégiés par les autorités publiques par rapport aux personnes sans domicile fixe".

Mais le journaliste refuse de se remettre en question. On ouvre sur la campagne hivernale avec des SDF qui pleurent parce qu'il n'y a pas de place et le même jour on ouvre un camp de migrants à Paris.

Des propos rapidement condamnés par des internautes s'indignant du rapprochement douteux entre les deux informations. "Conclusion, on m'a accusé de vouloir les mettre en opposition". D'ailleurs, nombreux sont ceux qui ont accusé le journaliste de ne pas avoir su garder une certaine neutralité exigée par son métier. "S'i j'avais à le redire demain, je le redirais". Je n'ai fait que mon métier.

Laurent Baffie tente de lui expliquer pourquoi évoquer ces deux sujets en même temps pose problème. "Le reste c'est de la bien-pensance", a-t-il asséné.

Dernières nouvelles