Irma : Emmanuel Macron se rendra à Saint-Martin mardi

Edouard Philippe dément la rumeur d'une évasion de prisonniers à Saint-Martin

Irma : Emmanuel Macron se rendra à Saint-Martin mardi

Les autorités néerlandaises avaient auparavant fait état de pillages à Saint-Martin, et M. Rutte avait averti que les fauteurs de troubles seraient sévèrement réprimés par les forces de sécurité.

Macron attendu mardi matin à Saint-Martin avec du renfort.

L'Elysée avait annoncé jeudi la venue du président de la République sur les lieux touchés par l'ouragan "dès que cela sera possible sans gêner l'action des secours et que les conditions météo le permettront".

Plus tôt dans la journée, Gérard Collomb, le ministre de l'Intérieur, avait dit espérer que "dans la journée", une radio puisse émettre "pour informer la population".

"Le temps n'est pas aux polémiques".

Le ministre Colomb a ajouté que la France avait mis en place " l'un des ponts aériens les plus importants " des 30 ou 40 dernières années pour faire face aux besoins des sinistrés.

L'ordre a été rétabli à Saint-Martin, ravagé mercredi par l'ouragan Irma, grâce à l'arrivée de renforts de police et de gendarmerie, a poursuivi le ministre de l'Intérieur. Selon un bilan provisoire, Irma a fait dix morts et 112 blessés dans la partie française de Saint-Martin et à Saint-Barthélemy. Le coût des dommages provoqués par l'ouragan à Saint-Martin et Saint-Barthélemy est évalué à 1,2 milliard d'euros par la Caisse centrale de réassurance (CCR), réassureur public spécialisé dans les catastrophes naturelles.

Dernières nouvelles