Premières explications après l'expulsion de Moulay Hicham

Le prince Moulay Hicham expulsé de la Tunisie

La Tunisie expulse manu militari le prince Moulay Hicham

A peine arrivé à Tunis, le vendredi 08 septembre 2017 au matin en provenance de Paris, Moulay Hicham a été cueilli par cinq policiers en civil à l'hôtel Mövenpick de Gammarth, dans la banlieue de Tunis, qui lui ont signifié un arrêté d'expulsion du territoire tunisien.

Le cousin germain du roi du Maroc Mohamed VI était à Tunis dans le cadre d'une conférence organisée à l'espace Cogite par la Stanford University's Center for Democracy, Development, and Rule of Law. Ils lui ont d'abord demandé de se rendre dans sa chambre pour qu'il prenne ses affaires avant d'être transféré au commissariat où il lui a été signifié qu'il était expulsé de Tunisie par la vol Air France pour Paris. "De là, il a été transporté à l'aéroport dans une voiture de police" indique le média marocain.

Aussi, face aux appréhensions légitimes des autorités tunisiennes à l'égard du discours inflammatoire de Moulay Hicham qu'il s'apprêtait à adresser à Tunis, et à la lumière de la situation sécuritaire sensible que connaît la Tunisie, ordre lui a été intimé de quitter le pays, dans les plus brefs délais; une décision juste et des plus légales des responsables tunisiens qui ne souhaitent pas voir ce monsieur trublion venir semer le désarroi, le trouble et la discorde dans leur pays.

Moulay Hicham réside à Boston, aux États-Unis, où il est chercheur à l'Université de Harvard.

D'après le site marocain H24 infos, qui cite l'ex journaliste espagnol d'El Païs Ignacio Cembrero qui aurait été en contact avec le prince Hicham Moulay, ce celui-ci "a demandé à ce que l'ordre d'expulsion lui soit remis par écrit ou à ce qu'un procès-verbal soit dressé, mais les policiers ont refusé".

Concernant les causes de ce " renvoi", les autorités tunisiennes parlent de décision politique.

Dernières nouvelles